Fidall lance la v2 de son appli de carte de fidélité mobile


Le 13 décembre 2010 | Par Benny dans Mobilité, Start-up | 3 Commentaires

Vous vous souvenez de Fidall, dont ToBeChanged a déjà parlé quand Jayer nous racontait ses déboires à la caisse de Carrefour car il voulait utiliser son mobile comme carte de fidélité ? Fidall est une appli (pour l’instant seulement sur iPhone, une version Android est actuellement en projet) permettant de stocker sur son mobile pratiquement toutes les cartes de fidélité françaises.

ToBeChanged a testé pour vous la nouvelle version de Fidall, et nous vous en détaillons les fonctionnalités.

Première nouveauté, Fidall dispose désormais d’un site Web, qui permet de gérer son compte, d’ajouter et de configurer de nouvelles cartes, mais surtout de sauvegarder ses données : en effet jusqu’à présent, si vous aviez le malheur de perdre ou de vous faire voler votre portable, vous perdiez toutes vos données. Aujourd’hui il vous suffira de réinstaller l’appli sur votre nouveau téléphone mobile, de vous logger avec votre compte, et vous retrouverez toutes vos cartes. La connexion entre l’appli et le site est d’ailleurs très bien réalisée, puisque la synchronisation est immédiate : créez une carte sur le site, elle apparaîtra immédiatement sur votre mobile et vice-versa.

Autre innovation, pour certaines enseignes, Fidall vous permet de consulter vos points de fidélité directement depuis l’appli. Par exemple pour une carte Carrefour ou une carte Flying Blue, il vous suffit d’entrer dans Fidall directement le login et mot de passe que vous utilisez d’habitude pour aller vérifier votre solde sur le site web de l’enseigne, et l’appli se chargera d’aller récupérer l’info. On dépasse donc désormais la simple copie virtuelle de la carte de fidélité, et on peut même penser que du point de vue du client, l’utilisation de Fidall peut venir supplanter l’utilisation des applis dédiées des enseignes.

Mais l’innovation majeure de cette nouvelle version est la possibilité, pour certaines enseignes (chez Truffaut par exemple), de s’inscrire au programme de fidélité directement depuis Fidall. Si vous avez déjà tenté de vous inscrire à un tel programme, vous connaissez la procédure fastidieuse : remplir et signer un enième formulaire papier, répondre aux sempiternelles questions (nom, prénom, adresse, âge, centres d’intérêt, …). Tout cela pour devoir attendre parfois plusieurs semaines avant de pouvoir récupérer la carte en magasin. Désormais, on peut souscrire une carte Truffaut en moins de 10 secondes montre en main.

En effet, quand je crée un compte Fidall, je réponds à un tel questionnaire. Quand je décide de m’inscrire à une nouvelle carte, Fidall pousse ces infos chez l’enseigne, pas besoin de se répéter. Je peux en un clic accepter les conditions d’utilisation du programme de fidélité. L’enseigne a la possibilité de rajouter des questions spécifiques : si c’est une animalerie, elle pourra par exemple vous interroger sur les animaux que vous possédez, ce qui ne figure pas dans le questionnaire de base de Fidall.

Grâce à ces évolutions, Fidall possède désormais un système très robuste, et se positionne comme le leader sur ce marché naissant. Jetez un oeil aux commentaires qu’a reçus l’appli sur l’appstore, et vous aurez une idée de la valeur ajoutée qu’apporte ce service à ses utilisateurs. Ayant été en tête des classements de l’appstore pendant une assez longue période, la base d’applis installée est certainement très conséquente. Pour ce qui est des futures évolutions, on ne peut que souhaiter que les enseignes collaborent avec Fidall pour encore mieux faire correspondre leurs bases de données avec l’appli : logiquement, l’étape suivante serait de pouvoir, en plus de consulter ses points, visualiser et utiliser les coupons de réduction qu’offrent les enseignes à leur client fidèle. Alors, à quand la V. 3 ?

Lien pour télécharger Fidall


Tags: , , , ,


Carte de fidélité dématérialisée dites-vous ?


Le 28 octobre 2010 | Par JRGoodtime dans Case study, Mobilité | 7 Commentaires

cartes-fidelite-dematerialise-app

La carte de fidélité dématérialisée c’est un peu le rêve inavoué de tous les consommateurs. Le fait de supprimer ses cartes en plastique ou en carton que l’on a par dizaines dans son portefeuille est désormais possible avec l’émergence des smartphones et des places de marché d’applications : Fidall, Fidmobile, MonPortefeuille, MesCartes, FidèleCartes, Cardstar,… sont autant d’applications qui vous permettent d’enregistrer vos carte de fidélité pour y associer le code barre d’identification et le passer à la caisse de vos magasins préférés.
Il existe même des applications d’enseignes comme Franprix Caulaincourt ou Carrefour Fid qui associent également vos offres et promotions dans l’application.

Tout cela est bien beau mais qu’en est-il en utilisation grandeur nature ?

carrefour-fid-iphone-appToBeChanged a testé pour vous : Cardstar, Fidall et Carrefour Fid dans trois magasins Carrefour (Avec iPhone ou Android selon les cas) et le résultat est le même dans tous les cas : Les employés des enseignes (ici Carrefour) ne sont pas au courant ni formés !

En effet, lorsque j’arrive à la caisse, l’hôtesse me demande ma carte de fidélité, je lui montre mon téléphone affichant la carte dématérialisée. Dans la plupart des cas la réaction est liée à la curiosité et les personnes à la caisse appellent leurs collègues pour voir l’énergumène tendre son téléphone : “ohh ça marche” s’étonnent-ils tous en coeur. Il est vrai que j’adore être regardé comme une bête de foire mais je suppute que plusieurs personnes auraient pu être très mal à l’aise quand vous êtes entouré de six ou sept personnes et que vous leur faites une formation sur les apps et les cartes de fidélité.

Mais il m’est arrivé une fois de tomber sur un mur : “Non monsieur, vous devez me présenter le bon papier ou la carte plastique sinon je n’accepte pas”.
Je suis alors obligé de faire venir le manager et même directeur du magasin qui me regarde tel un parasite révolutionnaire sur une quiche mexicaine. “J’en ai effectivement entendu parler” nous confesse-t-il (je précise que plusieurs personnes attendent à la caisse).
S’en suit finalement une petite recommandation orale à toutes les caissiers de la part du directeur, leur disant d’accepter les codes barres provenant “De l’application officielle Carrefour“.

Je percute et me permets de discuter quelques instant avec le directeur car à ce jour l’application CarrefourFid n’existe pas encore sur Android. Il me répond alors très poliment que malheureusement il n’y peut rien (je m’en doutais) et de patienter (encore et toujours…) jusqu’à sa sortie mais qu’il ne connaissait pas les autres applications qui soit dit en passant, ne sont que des “images” du code barre de la carte (je ne parle bien évidemment pas de la partie bons de réductions qui elle doit bien évidemment pouvoir être brûlée via l’application officielle).

Tout ça pour dire :

Chers responsables d’enseignes, chers chefs de projets, chers directeurs marketing, chers responsables d’offres,… COMMUNIQUEZ !!! Communiquez en interne, en externe, organisez des séminaires de sensibilisation à l’innovation et aux nouvelles relations clients. Car si vos employés et vos franchisés ne sont pas au courant des outils que peuvent utiliser vos clients comment voulez-vous 1/ pousser de nouvelles offres 2/ avoir de la crédibilité !?

Et soyons bien clair, madame Michu, elle, n’a pas d’iPhone (encore que…) mais il est clair qu’elle va avoir un Android (1 chance sur 3 à ce jour en France) alors développez en simultané sur ces deux plateformes !


Tags: , , , , , , , , , , , ,