HSBC sort une application mobile bancaire très attendue par les clients…Mais…


Le 31 mai 2012 | Par JRGoodtime dans Case study, Mobilité | 3 Commentaires

appli-hsbc mobileDe façon générale on peut dire que tous les clients souhaitent accéder facilement et rapidement à leurs services bancaires. En ce sens le mobile et les applications ont permis d’y accéder n’importe quand et simplement.

De ce fait, toutes les banques dans le monde (ou presque) proposent désormais un site mobile et/ou des Appli. C’était une demande forte des clients HSBC qui a longtemps campé sur ses positions répondant que le site mobile se suffisait à lui-même.

Ce type de stratégie est toujours d’actualité (Site ou Appli ?) mais quand il y a une demande forte des clients et quand on fait parti des dernières banques au monde à ne pas avoir proposé de nouveaux services depuis longtemps… les clients se montrent beaucoup plus critiques.

En début de semaine, la HSBC a lancé deux applications (sur iphone et Android) mais outre ce changement stratégique, la simplicité choisie pour les développements et le manque de réactivité du groupe posent problème, c’est ce que nous allons voir.

– Pas 2 Appli, 1 Site Internet en Webview

Premier “problème”, HSBC a choisit de réaliser ses application en mode webview, en langage commun, cela veut dire qu’ils ont tout simplement encapsulé leur site internet (refait pour l’occasion) dans des applications.
Le résultat est donc un peu déceptif pour les utilisateurs puisque ces applications ne s’adaptent pas parfaitement aux OS sur lesquels elles sont portées. L’autre souci est qu’elles se révèlent finalement moins rapide que des applications développées nativement. Résultat, le site est toujours plus simple d’utilisation en comparaison de l’appli.

Bugs

L’autre problème est la présence de plusieurs bugs notamment sur les connexions. Bien évidemment cela peut arriver à tout le monde, notamment sur Android où il est difficile de toujours porter au mieux ses applications sur différents téléphones. Mais sur une cinquantaine de commentaires sur les stores, une bonne vingtaine n’arrivent tout simplement à se connecter.
Une hypothèse soulevée par un des clients dans les commentaires, va dans le sens d’une surcharge des serveurs de HSBC France. En effet, il est possible que les webservices appelés n’aient pas l’habitude d’être autant sollicités… Comme quoi l’attente était grande chez les clients.

commentaire-google-play-hsbc-appli-mobile

– Manque de fonctionnalités

Les autres remarques qui remontent sont surtout liées aux fonctionnalités de l’application. En effet, quand on arrive après le ras de marré Société Générale et sa Gestion de Budget ou BNP et ses 18 applications (ce ne sont que des exemples) on peut s’attendre à ce que les concurrents “s’inspirent” au moins de quelques bonnes idées… Mais le fait est que même la fonction la plus simple comme le maintient de cession ne sont pas présentes (avoir besoin de mettre uniquement son mot de passe pour se connecter et plus à mettre le code client).

– Pas de community Management

Un des dernier souci avec cette application est le manque de visibilité sur la prise en compte des remarques. Que ce soit sur Twitter, Facebook ou une plateforme dédiée, HSBC est quasi inexistant sur les réseaux sociaux, ce qui a pour conséquence de frustrer les clients qui ont une multitude de questions.

Bref

On peut finalement supposer que HSBC s’est laissé emporter par la vague “mobile” mais n’a pas su profiter de l’expérience des concurrents. Manque d’ambition, manque de budgets ou manque d’anticipation, ce cas nous montre qu’il n’est jamais simple de sortir une application mobile lorsque l’on touche des centaines de milliers de clients…


Tags: , , , ,



Prixing, le comparateur de prix mobile


Le 01 mars 2011 | Par Benny dans A découvrir, Mobilité, Start-up | 2 Commentaires

Joueur de Poker online à mes heures perdues, j’étais rapidement devenu fan du blog d’Eric Larchevêque, un des meilleurs par le côté pédagogique de ses articles. Eric avait décidé il y a quelques mois déjà d’arrêter le Poker pour se consacrer à un projet entrepreneurial dans le mobile, et j’avais continué à suivre son actualité, puisque c’est un de nos sujets phare à ToBeChanged.

C’est donc avec curiosité que j’ai suivi le lancement de Prixing (auparavant appelée  Beamy, pour la durée de la version bêta). L’application est désormais disponible gratuitement pour tous sur Android, et la version iPhone le sera très prochainement.

Prixing est un comparateur de prix mobile, qui permet simplement de scanner un code-barre présent sur n’importe quel produit de grande consommation, et d’afficher une liste de prix, sur Internet mais surtout sur les points de vente proches de l’endroit où se trouve l’utilisateur.

Les lecteurs assidus de ce blog vont me dire, en quoi est-ce différent des dizaines d’applis similaires, comme ShopSavvy par exemple ? La différence principale est justement la quantité et la qualité des données dans la base de Prixing. Là où ShopSavvy regarde uniquement sur les sites e-commerce type Amazon (ce qui est bien pour les DvD et livres, mais beaucoup moins pour les pâtes ou le nutella), Prixing est capable d’afficher les prix des hypermarchés locaux, et ce de manière assez bluffante. De même manière, la base de données est bien plus performante que QuiEstLeMoinsCher.com de E. Leclerc, qui contient beaucoup moins de références et qui est rafraichie très peu souvent.

Mais regardez plutôt la vidéo suivante pour un aperçu du fonctionnent de Prixing :

 

 

Potentiellement, Prixing est donc une arme très puissante entre les mains du consommateur : même si cette fonction n’est pas disponible pour le moment (elle le sera dans la prochaine version), on pourra bientôt scanner l’ensemble de son panier de courses en revenant du supermarché, et comparer le prix total du panier entre les différents points de vente aux alentours, afin de choisir celui qui est le moins cher pour un panier donné.

Prixing est une appli assez complète qui, en plus des prix, agrège aussi un grand nombre d’avis sur les produits, récoltés sur le Web. Elle permet également aux utilisateurs de rentrer manuellement un produit ou un prix qui serait absent de la base, avec un système de badges pour récompenser les utilisateurs qui participent à l’enrichissement de la dite base.

N’hésitez pas à tester Prixing et à nous donner vos impressions en commentaire !


Tags: , , , , , , , , ,


Encaissement des chèques sur mobile : la France encore en retard ?


Le 20 octobre 2010 | Par Benny dans Mobilité | 2 Commentaires

Comme vous l’avez peut-être vu (ici ou encore ), Paypal vient d’implémenter une nouvelle fonctionnalité dans son appli mobile : l’encaissement des chèques directement sur son téléphone.

Le géant du paiement Internet n’est d’ailleurs pas le premier dans ce domaine, puisque certaines banques américaines ont déjà mis en place de telles fonctionnalités (à voir également le site de Mitek, fournisseur de solutions dans ce domaine)

Il m’arrive très rarement de recevoir des chèques, car je privilégie avant tout les autres moyens de paiement. Je déteste devoir aller à ma banque pour déposer un chèque, faire attention aux horaires d’ouverture, remplir le papier carbone, faire la queue. Pour moi, ainsi que pour de nombreuses personnes que je connais (et je pense que c’est également le cas de nombreux lecteurs de ce blog), le fait de pouvoir encaisser ses chèques depuis son mobile constituerait un avantage énorme. Typiquement le type d’avantage qui me ferait penser à changer de banque pour aller ouvrir un compte chez une banque offrant cette prestation.

Or, cela reste encore de la pure science-fiction en France : Paypal a déclaré “travailler sur le sujet” pour notre pays, et je n’ai lu à ce jour rien de mieux que des déclarations d’intention de la part des banques françaises.

Société Générale, qui a récemment sorti une appli iPhone, proposait sur son site de voter pour les fonctionnalités que l’on voulaitvoir intégrées dans les prochaines versions de l’appli. Malheureusement, ce n’est pas cette option qui a gagné le vote …

Quels sont les freins à l’arrivée de l’encaissement des chèques par mobile ?

Vu que c’est possible aux US, je ne peux imaginer de contrainte technique justifiant ce retard. Peut-être existe-t-il une contrainte réglementaire, amis lecteurs si vous en avez connaissance, n’hésitez pas à nous l’expliquer en commentaire. Pour moi il s’agit avant tout de frilosité.

Alors quelle banque sera la première en France à proposer l’encaissement des chèques depuis le mobile ?

Pour plus d’infos sur le sujet, je vous recommande la lecture de l’interview de Denis Vacher, spécialiste du paiement mobile, sur Techcrunch France. Il y donne quelques détails sur le fonctionnement de l’appli Paypal, et quelques pistes pour mieux comprendre la situation française.


Tags: , , , , ,