Community managers et métiers du web VS DSI : Quand la sécurité informatique vous empêche de travailler


Le 18 septembre 2010 | Par JRGoodtime dans Case study | Pas de commentaire


dilber-communitymanager-dsi

Ce strip récent de Dilbert met en avant une réalité bien peu flatteuse de nos chers responsables de la sécurité informatique dans les entreprises : ils n’ont pas évolué !

Depuis quelques années de nouveaux outils originellement non professionnels entrent dans les entreprises : les réseaux sociaux. Utilisés par les Community Managers, les services de communication, les responsables de veille ou tout simplement par les services liés à la relation client, ces nouveaux outils (Facebook, Twitter, Raccourcisseurs d’url, Lecteurs RSS, Outils de gestion de vos identités numériques…) arrivent avec l’évolution des métiers. Le problème est que dans les entreprises les DSI n’ont très souvent pas évolués avec ces métiers.

Un exemple personnel tout simple : aujourd’hui dans mon entreprise il n’y a pas de wifi libre d’accès, les raccourcisseurs d’url sont bloqués (en lecture et écriture), pas de possibilités d’installation de logiciels… et mon métier est de veiller sur les innovations en utilisant principalement internet…

Vous l’aurez compris je suis quasiment au chômage technique !

Et je suis loin d’être le seul, au service communication ils développent désormais des applications pour iPhone/iPod/iPad, or ils ne peuvent pas installer iTunes et ils n’ont pas de Wifi… Ils ne peuvent pas avancer correctement sur leurs projets !

DSI trop strict ou réel problème de sécurité ?

Le débat peut être lancé, je repasserai rapidement sur le fait qu‘interdire Facebook dans une entreprise par exemple est une perte de temps et d’argent tout simplement parce que les employés iront avec leur téléphone ce qui leur prendra trois fois plus de temps et l’utiliseront en permanence. Alors qu’autoriser ce réseau social en ayant une communication ouverte avec les employés du type : “on vous le laisse mais n’en n’abusez pas !” peut être plus rentable.

Si on prend le cas des réseaux wifi, qu’est-ce qui empêche l’entreprise d’installer un réseau tiers libre d’utilisation ? De toutes façons si les employés sont vraiment embêtés ils prendront une clé 3G ou pire, iront dans un Starbuck ou McDo pour aller travailler avec le risque que les données soit interceptées et piratées !

Dans le cas de Twitter et des raccourcisseurs d’urls le problème vient du manque d’évolution pur et simple des outils de la DSI. Aujourd’hui il existe de nombreux logiciels analysant les liens derrière les urls donc dire aux employés “on interdit bit.ly parce qu’il y a peut être des virus derrière…” c’est tout simplement une réponse basique d’un service qui ne veut pas aller plus loin que ce qu’ils font depuis 10 ans.

Des solutions ?

Malheureusement tout est une histoire de hiérarchie et ce type de situations persiste tant qu’une personne influente de la société n’y est pas confrontée… Car soyons honnête, il n’y a pas de réels freins sécuritaires ou techniques liés à ces décisions.


Tags: , , , , ,



Commentaires/Trackbacks/Pingbacks
Laisser un commentaire


RSS

Twitter JRGoodtime Twitter nincoroby
ToBeChanged est un blog collaboratif dédié aux nouvelles technologies, écrit à plusieurs mains par des passionnés. Nous essayons de vous faire découvrir nouveautés et réflexion, en dénichant pour vous des infos que vous ne trouverez pas sur les autres blogs de nouvelles technologies.

Partenaires


Archives