Après le multi-touch, la sensibilité à la pression ?


Le 28 janvier 2010 | Par Benny dans IHM | Pas de commentaire


Cela fait quelques années maintenant que le multitactile a montré ce qu’il peut apporter en matière d’ergonomie et d’intuitivité pour les interfaces homme-machine. Comment ne pas mentionner ici la fameuse présentation de sa technologie par Jeff Han de Perceptive Pixel, pionnier du domaine, lors de la conférence TED en 2006 ? Si vous ne l’avez jamais vue, c’est le moment.

Une des pistes pour aller plus loin dans cette voie, c’est l’ajout d’un élément dans l’interface permettant d’y incorporer la sensibilité à la pression. C’est encore à Jeff Han qu’il incombe de nous montrer l’intérêt qu’un tel ajout pourrait avoir en matière d’ergonomie :

Assez clair non ? Cela permet de rajouter une dimension supplémentaire, sans rien ôter au côté intuitif, au contraire.

Pour bénéficier de ces ajouts, on peut “tricher” comme le fait Stantum : avoir un système de détection suffisament précis pour mesurer la surface totale du doigt collé à la surface, et en déduire l’intensité de la pression. Très malin, et pour l’avoir testé, je peux vous affirmer que c’est très efficace. Jetez un coup d’oeil par là pour une démo des écrans Stantum.

Sinon, à l’avenir on pourrait trouver des écrans réellement sensibles à la pression, comme ceux que nous annonce Engadget , ou même ces prototypes, en cours de développement au Carnegie Melon University. L’idée ici n’est plus seulement la sensibilité à la pression, mais bien la matérialisation de boutons, à l’endroit et à l’instant où ils sont nécessaires à l’interface. Je vous invite à regarder la vidéo, qui nous laisse entrevoir les écrans tactiles du futur : des écrans dynamiques !


Tags: , , , , , , , , , , , ,



Commentaires/Trackbacks/Pingbacks
Laisser un commentaire