Un artiste musical gagnerait plus sur Youtube que sur Spotify


Le 29 septembre 2015 | Par JRGoodtime dans Case study, Chiffres | Pas de commentaire


revenus-youtube-spotify-streaming

A l’heure où l’on parle de changement de business model pour les artistes et notamment musicaux, c’est la question qui revient assez souvent : combien gagne un artiste sur telle ou telle plateforme ?

C’est le récent rapport de la SNEP et le témoignage de Kevin Kadish qui ont mis la puce à l’oreille à pas mal d’artistes : Youtube rapporte plus que les plateformes de streaming musical.

Les chiffres

Pour vous le prouver il suffit de reprendre les rapports et analyses publiées par différents artistes (et mêmes la plateformes) :
–  Un youtuber gagnerait entre 200$ et 400$ pour 1 million de vues
– Un artiste sur Spotify gagne entre 50$ et 80$ pour 1 million d’écoutes

A partir de là il devient assez simple de définir quel est le support qui rapporte le plus, mais l’usage est-il le même ?

Comment gagner plus d’argent avec ses œuvres VS l’usage réel qu’il en est fait

Il est à peu près acquis que les plateformes spécialisées dans le streaming musical sont plus utilisée dans l’écoute « mobile » bien qu’elles soient accessibles depuis un ordinateur.
A l’inverse de la spécificité de youtube de profiter d’une belle image sur un écran d’ordinateur à la maison.

De ce fait, il suffirait « presque » à un artiste de privilégier la publication sur youtube d’un clip afin de pouvoir s’assurer plus de revenus que sur les plateformes musicales.

Le problème des abonnements à 10€ VS la publicité

Youtube va bientôt expérimenter l’offre d’abonnement à 10€ permettant de supprimer la publicité (je ne parle pas des solutions de contournement comme adblock) et va se heurter à la problématique à laquelle se voit contraintes les plateformes musicales : le partage du revenu.

En effet, les revenus des artistes sur Deezer ou Spotify sont beaucoup plus faibles car ils partent d’une base elle-même limitée. A l’inverse Youtube n’a pas de limite dans le partage des revenus puisqu’ils y aura (pour le moment) toujours autant de pub qu’il y a de visionnages (pour gagner plus il faut visualiser plus).

Spotify et consorts auront beau augmenter le volume d’écoutes, le chiffre d’affaire n’augmentera pas forcément… c’est le nombre d’abonnements qui permettra de l’améliorer.
Hors, la multiplication des offres (Google Music, Apple Music) ne va pas faciliter la dispersion des revenus afin de motiver les artistes à publier sur ces plateformes…


Tags: , , , ,



Commentaires/Trackbacks/Pingbacks
Laisser un commentaire