Top 10 des raisons pour lesquelles le NFC ne décolle pas en France ?


Le 03 février 2012 | Par JRGoodtime dans Case study, Mobilité, Paiement | 3 Commentaires


Paiement NFC

S’il y a bien une chose qui m’énerve ce sont les technologies réellement utiles mais qui n’arrivent pas à émerger. Le débat est long et remis sur le plateau tous les mois mais je me permets d’apporter ma pierre à l’édifice : Pourquoi le NFC ne décolle pas en France ?

Cette formidable technologie qui vous permet de payer avec votre téléphone, d’insérer des identités numérique dedans, de prendre les transports ou d’utiliser vos cartes de fidélité existe depuis près de 6ans ! Cela fait 6ans que l’on en parle et que l’on ne voit toujours pas le bout du tunnel. Dans cet article je vous fait un récapitulatif des principaux problèmes auxquels les acteurs de ce marché se confrontent tous les jours :

1/ Les terminaux
Encore et toujours on jettera la première pierre aux fabricants qui ne poussent pas assez le développement matériel et logiciel de leurs produits dans l’échange de donnée par NFC. Mais la grande réalité est toute autre : 80% des mobiles sont commandés par les opérateurs, les opérateurs disent qu’ils ne sont pas près ou qu’il n’y a pas de service… Alors à qui la faute ?
Aujourd’hui il y a trois téléphones Android, 2 BlackBerry (pas vendus en France)

2/ Les services
Bah oui, il est évident que si les magasins ou prestataires de services ne se lancent pas dans le sans contact cela ne donnera pas l’envie d’investir dans cette technologie. Mais on joue le jeu du serpent qui se mort a queue.

3/ Les banques
Même si le paiement n’est que le dernier chainon des services possibles il n’en n’ai pas moins un des facteur le plus discuté puisque vecteur de revenus (ah l’argent !). A ce jour en France il n’y a que 2 banques qui ont “déployées” via Cityzi des applications mobiles NFC (CIC et BNP Paribas) et cinq banques au total inscrites au forum SMSC (+ Société Générale, Banque Postale, BPCE)

4/ Les TPE
Ah la bonne blague qui fait grincer des dents les commerces : vous devrez vous équiper de nouveaux terminaux de paiement compatibles NFC !
Mais ce n’est pas tout, car il semblerait en effet que tous les terminaux NFC ne soient pas compatibles avec la norme instaurée par Cityzi en France à savoir : proposer le code PIN lorsque l’utilisateur l’a paramétré (pour renforcer la sécurité du paiement). Pardonnez-moi l’expression mais “quel beau bordel”.

5/ Les wallet
Les wallet pourraient être vulgairement traduit par “portefeuille d’applications”. Cityzi est un wallet, Isis (US), ou encore Google Wallet. Le principe est simple : selon les modèles, les éditeurs doivent développer leurs applications (ou rendre compatibles leurs services) avec le wallet. Et la bonne blague est que chaque Wallet fonctionne différemment. A ce jour par exemple les applications Cityzi ne sont pas compatibles avec Google Wallet.
La solution intermédiaire qui fait grincer des dents est tout simplement de passer par l’émetteur de carte (MasterCard, Visa) qui vont proposer un moment donné leurs propres applications (vont-ils tenter de contourner les banques ?)

6/ L’État
Étrangement la technologie NFC est devenue fortement politisée (Nice en est l’exemple parfait), l’état aide aux investissements innovants mais c’est surtout parce que de nombreux musées et transports gérés par les communes participent aux déploiements.
A ce jour les villes NFC sont : Bordeau, Caen, Strasbourg, Marseille, Nice et Toulouse.

7/ Les opérateurs
Les opérateurs ont 2 rôles : la commande de téléphones NFC mais également toute les notions liées à la sécurité des transactions. Le lobbying des opérateurs téléphoniques fait qu’aujourd’hui vous devez absolument passer par l’opérateur pour intégrer votre application à Cityzi. Si vous souhaitez un autre modèle, vous n’intégrez pas le consortium et vous devrez tout gérer vous même…(d’où les partenariats réalisés entre Google, des banques, des points de ventes et des opérateurs).

8/Les fabricants de SIM
Et oui ! Qui dit NFC en France dit également nouvelle SIM car le modèle Cityzi (SIM centrique) nécessite une puce particulière contenant des applicatifs (transactions, identifications, sécurité etc…) fourni par Oberthur et Gemalto.
Petit point grinçant : Si vous changez de SIM (exemple prenez une SIM avec Free qui ne fait pas parti aujourd’hui du consortium) votre téléphone NFC ne fonctionne plus…

8/ Protocoles
Vous avez dit protocoleS ? Oui cette technologie est régie par de nombreuses normes, protocoles d’utilisation, etc… Si vous travailler dans le paiement vous devrez faire face à Visa, MasterCard & cie … Bref seuls les plus gros acteurs du marché pourront apporter une solution complète, sécurisée et validée par les établissements bancaires.

9/ Prix
Qui a dit que tout était gratuit dans la vie ? Étrangement y a des gens qui se mettent dans la tête que parce que l’on dématérialise le paiement, celui-ci devient gratuit ? Et non, il y a les interchanges, les frais de mises en place, les subventions, les compensations entres les acteurs… et… les opérateurs.. Sachez qu’une SIM NFC revient entre 6 et 15€ selon l’opérateur…
Pour information BNP Paribas fait payer 4€ leur service de paiement sur mobile Kix.

10/ Le français moyen
Aller, je mets les pieds dedans mais.. Le français moyen est un paranoiaque qui n’a confiance en personne : ni en son opérateur (surtout en ce moment) ni en l’état (l’a-t-il déjà été) ni en sa banque (la crise ?) et encore moins à son téléphone (le vol).
Dites lui par tous les discours possibles et imaginables que sont futur téléphone sera plus sécurisé qu’une carte de crédit actuelle il vous dira par X ou Y qu’il ne voudra pas de ce nouveau moyen de paiement. Aujourd’hui seuls 5% des français savent ce qu’est le NFC et parmi ceux-là seuls 30% se disent intéressés pour l’acquérir.

Mais soyons juste, il y a de nombreux acteurs qui essaient de faciliter tout ça ou de contourner les règles. Le modèle français à le défaut d’être le plus compliqué et le plus lourd mais c’est également le modèle le plus équilibré et un des plus sécurisé.


Tags: , , , ,



Commentaires/Trackbacks/Pingbacks
  1. Bruno B dit :

    Bonjour,

    certes, toutes ces raisons paraissent plausibles et sont même très probablement réelles, mais il faut garder en mémoire que le marché des smartphones n’est pas encore arrivé à maturité en France. Cela devrait s’accélérer nettement avec l’entrée sur le marché de Free. De plus, certains utilisateurs des smartphones ne savent tout simplement pas utiliser les principales applications de ces téléphones (l’accès à l’internet mobile pour faire simple). Alors entre ceux qui n’ont pas de smartphone et ceux qui ne savent pas (encore) les utiliser, il n’est pas certain que les investissements des petits comme des grands commerçants arrivent, même dans les prochaines années…

  2. Redwarp dit :

    En fait, l’arrivée sur le marché de Free pète tout. Car il risque d’y avoir de plus en plus de smartphones échappant à la surcouche opérateur, et donc à la mise en place des sécurités dont parle JRGoodTime en matière de nfc (l’accès à la sim…)

  3. RANOM dit :

    Bonjour,

    Je crois rêver lorsque je lis le 10ème point : “le Français moyen est un paranoïaque qui n’a confiance en personne (…)”.
    Je vais donc m’ adresser directement à l’auteur de cet article.
    Ne serait-il pas judicieux de se remettre quelque peu en question concernant notre société dans son ensemble, la surconsommation qu’elle engendre, les enfants qui en pâtissent dans les pays en voie de développement (ces pays sont littéralement la poubelle de l’occident) et les dégats environnementaux qui en découlent.
    Tout cela pour utiliser une nouvelle technologie qui ne vous apportera pas plus d’épanouissement que celle qui la précéda et qui laisse déjà place à la suivante qui vous fait de l’oeil.
    De plus l’obsolescence programmée a aujourd’hui atteint tout les secteurs technologiques grand public et modernité rime chaque jour un peu plus avec jetabilité :
    http://www.ubest1.com/?page=video/38652#null
    Quand à l’argument de la sécurisation des téléphones portables prétendus inviolables, laissez moi rire : Il n’y jamais eu autant de fraude qu’aujourd’hui et tout ce qui repose sur un cryptage informatique est vulnérable, c’est un fait !
    Les machines à voter prétendument incrackables n’ont pas résister 1 heure à des hackers néerlandais et les exemples sont légions.
    Le site même du Pentagone et de divers ministères partout dans le monde sont régulièrement pénétrés plusieurs fois par an !
    Alors vos téléphones et cartes de crédit, vous pouvez rêver…
    De toute façon toute cette technologie ne prouve qu’une seule chose : les habitants de nos cités ont perdu leurs repères, leur enracinement à la terre et leur connection à la nature en général. Le vide de sens et de spiritualité amène un manque énorme et inconscient que chacun essaie de combler tant bien que mal, en se goinfrant, en picolant, en fumant, en jouant ou en s’adonnant à toute activité lui permettant, pour quelques instants, d’occulter sa triste condition. L’homme n’a jamais été autant isolé et c’est bien là tout le paradoxe de notre monde.
    J’en finirai avec une remarque sur la technologie RFID car cela fait maintenant une petite dizaine d’année que j’étudie le sujet : il s’agit d’une technologie développée par les NAZI durant la période d’après guerre. Ces programmes ont pu se poursuivre sur le territoire américain grâce au projet “Paperclip”. Pour ceux qui ne sont pas encore lobotomisé par les téléphones cellulaires et les consoles de jeu : vérifiez par vous-même, écoutez l’interview de Aaron Russo :
    http://www.ubest1.com/?page=video/38472/aaron-russo-revele-le-terrible-agenda-du-nouvel-ordre-mondial-l-interview-complet-par-alex-jones#null
    Il faut se réveiller les amis et bien se regarder avant de traiter les autres de “Français moyens”. Nous avons tous une responsabilité à travers de ce que nous écrivons sur la toile, pensez-y.

Laisser un commentaire


RSS

Twitter JRGoodtime Twitter nincoroby
ToBeChanged est un blog collaboratif dédié aux nouvelles technologies, écrit à plusieurs mains par des passionnés. Nous essayons de vous faire découvrir nouveautés et réflexion, en dénichant pour vous des infos que vous ne trouverez pas sur les autres blogs de nouvelles technologies.

Partenaires


Archives